Nantes : un collège flambant neuf, mais des lacunes

(…) Bénédicte Peroni, enseignante en EPS (éducation physique et sportive) a, par exemple, profité d’une réunion entre des personnels du collège et Jean-Michel Blanquer, lundi 9 octobre en fin de matinée, dans le collège, pour expliquer au ministre, en présence du recteur et de plusieurs élus locaux, qu’elle « fait les cours de sport dans la cour », la plupart du temps. En effet, l’établissement ne comprend pas de gymnase et les équipements sportifs du quartier sont déjà utilisés par des écoles primaires, des clubs et associations. Et il est très compliqué de trouver des créneaux horaires pour les collégiens : « on espère vraiment en obtenir à l’avenir pour ne pas toujours être dehors », explique la professeure d’EPS. Quant au nouveau gymnase municipal Jean-Vincent, « il se situe à deux kilomètres du collège », reconnaît la principale, qui ajoute que « ça fait un peu loin ». Autre grief énoncé par Bénédicte Peroni : « dans le collège, on n’a pas eu de vestiaires pour les élèves, donc ils se changent dans une petite salle polyvalente ou dans les toilettes. Pour un nouvel établissement, c’est un peu regrettable. »

Article Francebleu.fr

 

Ce contenu a été publié dans Dans les académies. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *