Archive pour le mot-clef ‘installations sportives’

Visite présidentielle : Le gymnase neutralisé plusieurs jours

Dimanche 15 janvier 2012

La venue d’un membre du gouvernement, et surtout celle du président de la République, entraîne automatiquement des mesures de sécurité draconiennes. Pour une demi-heure de présence effective du chef de l’État en ses murs, le gymnase Menard est neutralisé trois jours et demi.

Hier matin, l’édifice a été fermé au public pour la préparation du grand jour. Les services techniques et des sports de la ville sont mobilisés. Toute cette semaine, ils ont organisé, stocké, préparé cette venue.

Un vestiaire garçon transformé en loge présidentielle

Hier matin, ils posaient près de 1.000 m2 de moquette sur le parquet du gymnase et dans le dojo. Ils ont démonté les panneaux de basket, les tatamis de la salle de judo et installé 450 chaises. Depuis plusieurs jours, ordres et contrordres se succèdent au fil des décisions, des notes de services, des communications téléphoniques entre la commune et les services de l’État. Un vestiaire est transformé en loge présidentielle. Il faut donc là aussi déménager mobilier et matériel. Le dojo est transformé en salle de presse. De même, la salle d’appoint de gymnastique située en dessous de la salle polyvalente au collège Malraux est réquisitionnée. Un grand écran y sera installé pour une retransmission en direct du discours du Président pour ceux qui ne seront pas dans le gymnase. Les services techniques de l’Élysée interviennent pour tout ce qui est décoration, lumières, estrade. Pour la sécurité, les équipes de déminage inspectent le bâtiment de fond en comble. Les lieux seront d’ailleurs gardés et sécurisés. Trois techniciens d’Orange ont installé des lignes Internet supplémentaires et seront d’astreinte sur place demain matin. Un standard mobile est amené par les services de l’État. La neutralisation du gymnase pose un problème aux scolaires, qui l’utilisent chaque jour pour la pratique sportive. Les cours d’éducation physique et sportive sont supprimés, ce qui provoque la colère d’enseignants, qui soulignent que c’était une semaine d’évaluation pour certains lycéens et collégiens. Ce week-end devaient avoir lieu des entraînements de roller, badminton, twirling, athlétisme, volley, boxe, catch, judo, karaté, aïkido et un plateau de football en salle pour les jeunes ce dimanche. Tout est donc annulé pour une petite heure de discours.

Lire l’article source >>

Bookmark and Share

Deux murs d’escalade installés pour les élèves au complexe sportif Juge

Mardi 13 décembre 2011

FOURMIES

Une nouvelle structure sportive a été édifiée dans une salle du complexe sportif Jean-Juge de Fourmies.

Deux murs d’escalade ont été installés et mis à la disposition de tous les élèves de la commune. « Nous avons répondu à une demande toujours plus pressante des enseignants de collèges et lycées, a souligné le maire, Alain Berteaux, lors de l’inauguration. Cette discipline est maintenant une option sportive au baccalauréat. Les professeurs d’éducation physique et sportive ont reçu une formation pour encadrer les jeunes. » Il ne manquait plus que le mur propice et celui-ci a rapidement été investi par les grimpeurs en herbe.

« Ce matériel est composé de plaques de bois poudré recouvertes d’une matière minérale, a confié Michel Tinot, responsable du service des sports. Il y a un mur de 7 mètres de hauteur qui comporte quatre voies de difficultés différentes comme les pistes de ski : verte, rose, bleu et rouge ».

Et d’ajouter : « L’autre est tout en longueur sur une hauteur de 2,80 m et permet d’effectuer des déplacements latéraux. Il est dédié aux plus jeunes car il ne nécessite pas de corde ni de casque de sécurité. Les tapis de sol les reçoivent en cas de chute. » Cette installation représente un coût total de 25 000 E. Pour l’aider au financement de cet équipement, la municipalité a reçu une subvention de 9 000 E de la part du conseil général du Nord.

 

Lire l’article source (la voix du Nord) >>

Bookmark and Share

Marguerite-Duras attend toujours son gymnase

Vendredi 9 décembre 2011

Noël approche. Les collégiens, les parents d’élèves et les enseignants espèrent avoir une bonne nouvelle concernant la salle qu’ils réclament depuis plusieurs années.

Lorsqu’ils avaient visité l’établissement flambant neuf à la rentrée 2009, les parents d’élèves avouaient avoir été impressionnés par l’architecture intérieure (voir « SO » du 3 septembre 2009). Le sol souple coloré, l’acoustique remarquable, les pare-soleil orientables, le mobilier de bois avec découpe décorative pour le réfectoire, le matériel informatique, les tableaux numériques interactifs, les salles de musique en demi-lune, la salle socioculturelle, le centre de documentation et, à l’extérieur, le plateau d’évolution de plein air, les avaient tout simplement séduits. Ne manquait finalement que le gymnase pour que leur bonheur et celui de leurs enfants soit complet. Le problème c’est que ce dernier n’avait pas été prévu. Et ce n’est certainement pas la faute des professeurs d’EPS qui avaient tiré la sonnette d’alarme dès 2005, quand il s’est agi de monter le projet de fusion des deux collèges Château-Gaillard et Princeteau, aujourd’hui fermés…

Lire l’article source (Sud Ouest) >>

Bookmark and Share