|

Paris le 13 octobre 2006

Un projet de décret inacceptable !

Le SNEP-FSU vient de prendre connaissance du projet ministériel de modification du décret de 1950 sur le service hebdomadaire des enseignants. Celui-ci s'inscrit dans la politique actuelle de diminution du budget de l'éducation nationale, de récupération de moyens et d'affaiblissement du service public.

Les propositions faites, entre autres, pour l'EPS, sont inadmissibles :

  • Possibilité d'enseigner sans qualification dans une autre discipline,
  • Possibilité pour d'autres professeurs d'enseigner l'EPS sans les qualifications réglementaires,
  • Remise en cause des trois heures forfaitaires attribuées actuellement aux enseignants d'EPS des collèges, lycées et LP pour l'encadrement du sport scolaire. Ceci porterait atteinte à son caractère de service public, prolongement de l'EPS obligatoire.
  • Menace sur la rémunération de la coordination des équipes pédagogiques d'EPS, indispensable dans cette discipline.
  • Réduction ou suppression des décharges de service, attribuées jusqu'alors en cas d'enseignement sur plusieurs établissements,

Ce projet constitue une remise en cause des missions, des services et des qualifications des enseignants d'EPS, en même temps qu'une menace sur cette discipline et le sport scolaire.

Le SNEP appelle tous les enseignants d'EPS à se mobiliser contre ce projet et à agir pour la prise en compte de leurs revendications.


Téléchargez :

Le communiqué de presse (34 Ko) / Le projet de décret (56 Ko)