|

Rubrique Métier - Agir dans l'établissement - Edito d'Alain Briglia
Secrétaire National du SNEP-FSU
Janvier 2018

Dotation Générale 2018 : argumenter et agir localement pour la réussite de tous, pour faire du « bon travail », pour permettre l’emploi des jeunes en STAPS !

Les DG arrivent dans les établissements. C’est toute la vie professionnelle d’une année qui se joue. Ainsi que les conditions d’étude des élèves ! Alors il faut en faire un vrai temps d’analyse, de critiques, de refus, de propositions alternatives. Ne pas se laisser « endormir » ni se résigner.  D’autant qu’avec la baisse des recrutements, moins 2600 postes toutes disciplines -moins 170 postes soit moins 21% au CAPEPS externe-  et une nouvelle augmentation de 26 000 élèves, la situation déjà difficile  va se dégrader sérieusement. HSA, effectifs par classe risquent d’augmenter. Projets, dédoublement, soutien… de se réduire.
Alors, pour améliorer réellement les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels, pour faire respecter ses droits, soyons extrêmement combatifs. Dénonçons les DHG au rabais, dénonçons « l’école libérale » qui discrimine. « Jouons » le plus collectif possible pour porter l’école de la réussite de tous.  Soyons déterminé.es pour que la démocratie locale ne soit pas qu’une parodie !

Attention la Dotation Générale aux établissements contient simultanément :

  • la DHG (dotation des moyens en Heures postes et HSA pour l’enseignement)
  • la DI (dotation indemnitaire pour les Missions Particulières comme la coordination EPS).

La DG concerne toutes les équipes et il est important de chercher à ce que les mobilisations dans l’établissement et les actions au CA soient les plus unitaires possibles.
Il faut aussi, plus spécifiquement, agir pour se donner les moyens d’une EPS de qualité, voie originale de réussite dans l’école, promesse d’une émancipation motrice et d’une appropriation critique de la culture des APSA.
La dénonciation de l’insuffisance du volume des 2 dotations, l’expression des besoins doivent irriguer les débats dans l’établissement jusqu’au CA où, en toute légitimité et légalité, elles doivent se traduire par des motions et des votes.

  • Ne pas s’en laisser conter par une tentation autoritaire de certaines hiérarchies ;
  • Organiser les alliances avec les parents, les élèves ;
  • Interpeller les élus (ceux des CA notamment),
  • Communiquer aux usagers, à l’opinion…

Les outils que vous trouverez sur notre site participent du rapport de force général national qu’il nous faut collectivement amplifier pour faire prendre en compte nos revendications, agir ensemble pour une éducation de qualité.

Ces outils ne peuvent exister sans votre syndicalisation.