|

Edito de Nathalie François, Secrétaire nationale et Martine Le Ferrand, Responsable nationale
Septembre 2017

Equipements : le MEN doit passer de l’écrit aux cofinancements !

Directeur de la Dgesco en 2012 au moment de la sortie du guide équipements édité par le MEN, Jean-Michel Blanquer, aujourd’hui ministre de l’Education nationale, avait préfacé cet ouvrage. Il y soulignait notamment qu’il s’agissait de préciser « la nature des équipements indispensables aux pratiques sportives scolaires ». Ce guide ministériel rappelle en effet que l’EPS « est une discipline d’enseignement obligatoire » représentant, « dans le premier degré, 550 h de formation par élève » et « dans le second degré, 700 h »… » soit « 20 millions d’h d’enseignement par an » quand pour « l’association sportive au collège et aux lycées, c’est 2,8 millions d’heures par an ». Ces chiffres plus que conséquents parlent d’eux-mêmes : faire entrer les élèves en culture dans le domaine des APSA et leur permettre de progresser tout au long de leur scolarité en utilisant au mieux ce potentiel horaire, nécessite des installations sportives et lieux de pratique d’APPN variés, fonctionnels, intra-muros ou de proximité immédiate. Il en va non seulement de la quantité et de qualité de pratique de tous les jeunes, mais aussi de leur égalité devant l’acquisition de savoirs exigeants dans le domaine des APSA. C’est entre autre ce que le guide ministériel formalisait en 2012 et que le nouveau ministre, rencontré par le SNEP en juillet, reconnaît. Mais… « la conjoncture économique défavorable » plus « une responsabilité qui ne relève pas du ministère », auxquelles nous ajoutons la baisse programmée des moyens de l’Etat aux collectivités locales et territoriales et voilà le décor posé…en grande cohérence hélas avec la confidentialité dans laquelle ministère et services déconcentrés, ont maintenu l’existence de ce guide depuis 2012 !
Alors non et définitivement non, on ne nous fera pas croire que la lutte contre l’échec scolaire et les inégalités du système éducatif sont la priorité de ce nouveau gouvernement.
Une fois de plus la profession, avec le SNEP à ses côtés, ne pourra compter que sur elle-même et ses luttes incessantes pour arracher les moyens matériels indispensables à l’exercice de son métier. Le guide MEN et les référentiels du SNEP sont des outils précieux à « consommer » sans modération, tout comme les stages syndicaux équipements encadrés par les militants !

 

Page précédente