|

Rubrique Péda - Edito de Christian Couturier
Secrétaire national du SNEP-FSU
Mai 2017

Au secours Sarkozy est revenu !

Retrouver à la tête de l'Education Nationale le cabinet de Luc Chatel ne peut laisser le SNEP et les profs d'EPS indifférents. Ça avait été une expérience un peu traumatisante par la suffisance de ce cabinet, le peu d'écoute des problèmes de terrain, le mépris envers les organisations syndicales.

Mais bon, est-ce que le Blanquer-Macron sera différent du Blanquer-Sarko ? Nous avons toujours défendu au SNEP le principe du « tous éducables », « tous capables »… on doit pouvoir l'appliquer aux hommes politiques. Le seul truc c'est qu'il a écrit un bouquin l'animal. En général, ça pèse. Est-ce que Macron l'a lu ? Ses conseillers en communication sans aucun doute puisque son programme en est inspiré.

Il prône principalement le pilotage par les résultats, et donc l'évaluation tous azimuts. Mais LA question est : est-ce qu'il s'appliquera à lui-même ce qu'il imposera aux autres ?

Une chose notable et nouvelle : dans la hiérarchie protocolaire du gouvernement, l'éducation est passée de la 4ème place à la 11ème. Tout un symbole.

 

Page précédente