|

Rubrique Enseignement Supérieur - Edito de Pascal Anger
Secrétaire national du SNEP-FSU
Septembre 2016

La rentrée la plus difficile depuis 2009

Depuis la mise en place de « l’autonomie » des établissements, le budget global de l’enseignement supérieur et de la recherche est en baisse (en euros constants), inférieur de 850 millions par rapport au budget de 2009.

Le nombre d’enseignant.e.s et de chercheurs/ses titulaires est également en baisse alors que le nombre d’étudiant.e.s en hausse :180 000 depuis 2009. Cette année ce sont 40 000 étudiant.e.s supplémentaires. (cf. lettre flash SNEsup)

Nos questions spécifiques ne peuvent être dissociées des problématiques de la politique gouvernementale imposée à l'ESR.

C'est pourquoi le SNEP-FSU est impliqué dans une intersyndicale de l'ESR avec le SNESUP.

Mais notre rôle dans l'Enseignement supérieur et la recherche (ESR) est aussi de défendre et promouvoir :

 la place de la discipline Éducation physique et sportive avec ses objectifs,
 la visée de la démocratisation des APSA pour tous,
 la mission de formation aux métiers d'intervention dans le « sport » dont celles des futurs professeur-e-s d'EPS,
 le rôle indispensable de la recherche
 et la reconnaissance des enseignants d'EPS au sein de l'enseignement supérieur,

Tout ceci impliquant une activité syndicale permanente à renforcer.

Ainsi dernièrement :

Sur la démocratisation en lien avec les SUAPS et Grandes Ecoles (GE), nous actons la charte sur le développement des APSA à l'ESR et appelons la profession à s'en servir comme point d'appui pour faire avancer nos revendications.

Sur la formation en lien avec les STAPS, nous dénonçons avec le SNESup-FSU le manque de moyens pour accueillir les étudiants et le tirage au sort que le TA de Bordeaux vient de retoquer .
Nous alertons également sur la problématique et conséquente diminution des étudiantes en STAPS.

De même pour assurer une formation
disciplinaire et professionnelle de qualité (en ESPE), il faudrait au contraire changer de logique. Nombre d'observateurs considèrent que la réforme de la formation des enseignants est ratée...

En espérant votre soutien et votre engagement aux différents actions que nous menons pour la démocratisation et de meilleurs conditions de travail, nous vous souhaitons une bonne rentrée.