|

Rubrique Enseignement Supérieur - Edito de Pascal Anger
Secrétaire national du SNEP-FSU
Octobre 2018

Seule-e on peut aller plus vite, ensemble on va plus loin !

Défendre et promouvoir les enseignants d’EPS, la discipline EPS, les formations aux différents métiers, démocratiser les APSA et les structures afférentes au sein de l’Enseignement supérieur et de la recherche (ESR), sont une permanence dans l’activité du SNEP-FSU.

Par rapport à nos valeurs de solidarité et de fraternité, par rapport à nos objectifs de démocratisation et de réussite de tous nos étudiant-es, les orientations politiques et l’insuffisance majeure de l’investissement public depuis des années, du national au local, perturbent, déstabilisent en permanence nos métiers et entravent nos missions de service public. Seul l’accord PPCR avec la bataille et la signature de la FSU amène un peu de revalorisation salariale dans un contexte de gel du point d’indice.

Face au concept d’autonomie et d’innovation des établissements qui seraient le remède à tous les « maux » de l’Enseignement supérieur et de la recherche (ESR), nous ne pouvons que constater, depuis la LRU, que très peu de choses sont allées en s’améliorant en particulier pour nos conditions de travail. Cette autonomie dans le cadre d’austérité budgétaire, soit moins d’euros par étudiant à l’université depuis 2009, génère de l’atomisation, de l’éparpillement, de la mise en concurrence, de l’adaptation obligée et mettent à mal la solidarité, les repères collectifs et nos missions.

Aussi l’activité et l’outil syndical qu’est le SNEP-FSU dans la FSU est un cadre créant du collectif, du commun, du mouvement, de la lutte articulée à nos propositions et participe du rapport de force à partir de notre diversité individuelle, pour défendre l’avenir des missions de service public des STAPS, des SUAPS, des EPSE et pour demander des moyens dont des créations de postes d’enseignants d’EPS fonctionnaires.

C’est tous ensemble que nous pourrons faire avancer nos propositions et revendications pour l’ESR articulant réussite des étudiants-es et valorisation, respect de notre métier et amélioration des conditions d’exercice. Alors voter SNEP-FSU aux CAP du 29/11 au 6/12 et voter FSU aux comités techniques ministériel et d’établissements le 6/12 est un geste indispensable d’engagement pour se rassembler, pour peser, pour améliorer l’enseignement supérieur et dire non aux dégradations.

Pascal.anger@snepfsu.net