|

Rubrique Adhésion - Edito d'Alain De Carlo
Responsable national du SNEP-FSU
Septembre 2017

Adhérer au SNEP-FSU : Ensemble pour agir, ne pas subir…

Ne pas subir la « pensée unique » !
L’année dernière aura de nouveau été marquée par  la « pensée unique » : sur les programmes de l’EPS, la réforme du collège (et les stages de formatage qui ont suivi), les décisions économiques en ont été des marqueurs : on ne discute plus !
Face à la pensée unique, opposons le débat démocratique, la controverse, qui permet à la société (et à la discipline) d’avancer.

Ne pas subir l’affaiblissement des services publics, la dégradation de nos métiers !
Quand est annoncée la baisse de 331 millions pour l’enseignement supérieur, alors que les besoins sont criants. Quand les effectifs par classes sont pléthoriques tant en collège, Lycée et LP, que de nombreuses AS souffrent d’un manque de finances, nous affirmons la nécessité de partir des besoins éducatifs pour faire réussir les élèves (équipements,  budgets, effectifs, etc…).

Ne pas subir le développement des inégalités !
Sur notre planète 1% des plus riches détiennent autant que le reste de l’humanité. La réduction des inégalités (sociales, culturelles, économiques, etc…) est pour nous une lutte permanente. A ce titre, le poids du syndicalisme est une cause scientifiquement prouvée de réduction des inégalités.

Adhérer, c’est bien se donner les moyens d’agir pour transformer l’existant et construire un autre avenir. Un avenir solidaire, fraternel, égalitaire et pacifique. Cela passe par une éducation de haut niveau pour toutes et tous, d’autres politiques économiques et sociales.

Pour donner de la force à nos valeurs, construire le métier de demain : renforcez le SNEP-FSU en vous syndiquant sans attendre.
 « L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons en faire ». (H. Bergson)

 

Page précédente