Lundi 18 novembre 19 | 13:29:53 

 
           
  Les concours > Les épreuves > Capeps externe (maj le 8/09/15)

 

Programmes et épreuves du Capeps Externe

Session 2016

Le programme de la session 2016 (publié le 13 avril 2015, modifié le 30 avril 2015)

Complément d'information concernant le programme des épreuves d'admission (orales et pratiques) de la session 2015 (publié le 07 octobre 2014)

Epreuves

Épreuves écrites d’admissibilité

1. Première épreuve écrite
Dissertation portant sur les fondements sociohistoriques et épistémologiques de l'éducation physique et des activités physiques, sportives et artistiques (APSA)
  • Durée : 5 heures
  • Coefficient 2.


L'épreuve a pour but d'évaluer la capacité du futur enseignant à situer son action professionnelle au regard des permanences et des transformations de l'éducation physique, sous l'influence de déterminants endogènes et exogènes au système éducatif.

Programme :
L’évolution de l'éducation physique dans le système éducatif en France de la fin du 19ème siècle à nos jours :
- les enseignants et la diversité sociale et culturelle des élèves,
- l’éducation des corps, de la personne et la formation du citoyen,
- les enjeux sanitaires et sécuritaires de l’activité corporelle,
- la place, le statut et le rôle des activités physiques, sportives et artistiques au regard notamment de la question des identités sexuées.

2. Seconde épreuve écrite
Dissertation ou étude de cas à partir de documents portant sur l’enseignement de l’EPS dans le second degré
  • Durée : 5 heures
  • Coefficient 2.

L'épreuve a pour but d'évaluer la capacité du futur enseignant à mobiliser les connaissances scientifiques, technologiques et professionnelles nécessaires à la compréhension des conditions d'enseignement et d'apprentissage requises pour favoriser les acquisitions des élèves dans le cadre de la mise en oeuvre des programmes d'éducation physique et sportive dans les établissements du second degré.
Programme :
Concevoir et mettre en oeuvre un enseignement favorable aux apprentissages en éducation physique et sportive et à la réussite scolaire des élèves :
- l’acquisition de compétences et le parcours de formation pour la diversité des élèves dans un EPLE,
- le développement des différents types de ressources d’ordre physiologique, moteur, neuro-informationnel, psychologique, psychosociologique chez les élèves en EPS,
- les savoirs académiques et professionnels (planifier, agir, interagir, réguler, évaluer) nécessaires à l’organisation du travail de l’enseignant et du travail de l’élève,
- la prise de risque, l’émotion et l’engagement dans l’effort comme leviers d’accès aux compétences propres à l’EPS CP2 et CP5.

Épreuves d’admission

Ces épreuves visent à vérifier la capacité du candidat à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves, à se représenter la diversité des conditions d’exercice de son métier futur, à en connaître de façon réfléchie le contexte dans ses différentes dimensions et les valeurs qui le portent, dont celles de la République.
Le candidat devra faire preuve d'une maîtrise sans équivoque de la langue française, d’une posture éthique irréprochable et proposer des mises en oeuvre qui intègrent la sécurité des élèves.

Première épreuve d'admission : épreuve de mise en situation professionnelle
  • Durée de préparation : 3 heures
  • Durée de l’épreuve : 1 heure (exposé du candidat de 15 à 20 minutes maximum suivi d’un entretien avec les membres du jury)
  • Coefficient 4



Concevoir un enseignement d’éducation physique et sportive (une leçon d’EPS* en lien avec un projet de formation) pour la réussite des élèves d’une classe au sein d’un EPLE.
[*La leçon a comme support une activité physique, sportive ou artistique (APSA) issue de la liste de l’épreuve d’admission n°1]
Dans le cadre de cette épreuve, le jury vérifiera que le candidat mobilise des connaissances et des compétences dans chacun des champs de questionnement suivants :
- Les valeurs de la République, les principes fondamentaux du système éducatif, le cadre réglementaire de l’École.
- Le fonctionnement d’un EPLE et sa politique éducative liée à la réussite des élèves.
- La coopération au sein de la communauté éducative, et au sein d’une équipe professionnelle.
- Les compétences qu’un élève doit acquérir au sein de son parcours scolaire :
o Contenus didactiques liés aux compétences transversales et disciplinaires.
o Stratégies pédagogiques qui attestent de gestes professionnels en devenir (agir, interagir, réguler, évaluer).
- La didactique des activités physiques sportives et artistiques supports de l’épreuve.
NB : Outre les éléments contenus dans le sujet (vidéo disponible sur une tablette présentant une leçon d’EPS, dossier d’établissement), le candidat aura à sa disposition en salle de préparation les programmes de la discipline, les fiches ressources et les référentiels des épreuves des examens du second degré.

Pour répondre à la question formulée par le jury, le (la) candidat(e) dispose d’un dossier papier ou numérique délimitant le contexte éducatif support de la séquence vidéo. Ce dossier contient tous les éléments de contexte permettant de définir un projet de formation disciplinaire. Sont mis également à sa disposition les textes institutionnels régissant la discipline : les programmes, les fiches ressources et les référentiels d’évaluation pour les collèges, la voie générale et technologique et la voie professionnelle. L’enregistrement vidéo (vidéo projection ou tablette individuelle) qu’il visionne en cours de préparation présente une classe en situation d’apprentissage. Le (la) candidat(e) dispose de trois heures de préparation pour concevoir un exposé à caractère professionnel.

L'épreuve permet au candidat de démontrer :
 qu'il sait concevoir et présenter une leçon d'EPS nécessairement en lien avec un projet de formation disciplinaire, tous deux adaptés au contexte de l'EPLE, aux besoins des élèves de la classe concernée, respectueuse des programmes d'enseignement de l'EPS en vigueur, des textes institutionnels et des orientations nationales,
 qu'il sait justifier l’ensemble de ses choix professionnels au regard des différentes catégories de connaissances (didactiques, pédagogiques, scientifiques, techniques, institutionnelles),
 qu’il a acquis un premier niveau de maîtrise des gestes professionnels d’un professeur d’EPS,
 qu'il inscrit son action dans le cadre des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire d’un établissement scolaire du second degré, concourant ainsi à la réussite scolaire et à l’insertion professionnelle et sociale de l’ensemble des élèves.
Il témoignera alors :
 qu'il a réfléchi à la dimension civique, responsable, éthique de tout enseignement,
 qu'il a réfléchi aux finalités et à la position de sa discipline dans un contexte professionnel élargi,
 qu’il est capable de prendre en compte l’hétérogénéité des élèves mais également les attentes singulières de certains élèves dont le profil présente des caractéristiques spécifiques,
 qu'il a des aptitudes à l'analyse, à la synthèse et également à l'expression orale et à la communication.

Le (la) candidat(e) reçoit lors de la préparation un dossier synthétique d'établissement constituant le cadre d’analyse support du projet de formation et contenant des indicateurs sur son fonctionnement actuel.
Ce dossier est constitué par : une synthèse du projet d’établissement, des extraits des fiches APAE (aide au pilotage et à l’autoévaluation des établissements scolaires), une synthèse du projet d’EPS, le projet de cycle de l’APSA support, la leçon précédent la leçon filmée, la leçon filmée.
Est associé à ce dossier un enregistrement vidéo d'élèves de la classe concernée, réalisé à partir d'une activité physique inscrite au programme de cette épreuve. Cet enregistrement d'une durée d'environ six minutes, pourra être visionné à plusieurs reprises au cours de la phase de préparation. Aucun visionnage ne se déroulera durant l’entretien avec le jury.
Toute APSA support inscrite au programme de cette épreuve est susceptible d’être interrogée indépendamment des choix faits par le (la) candidat(e) pour la deuxième épreuve d’admission.

Le (la) candidat(e) est invité(e) par la question fournie par le jury à élaborer la leçon d'EPS qui suit la leçon présentée dans l'enregistrement vidéo, en résonnance avec la construction d’un projet de formation disciplinaire. À ce titre, pourront être interrogées toutes les dimensions de l’activité professionnelle d’un enseignant en établissement, tant dans l’aspect chronologique des enseignements disciplinaires que dans l’implication de la discipline dans la réussite du parcours de l’élève (scolaire, culturel, citoyen...).
Lors de l’entretien, le (la) candidat(e) est invité(e) à approfondir l’ensemble des propositions didactiques et pédagogiques dans la construction de son enseignement, à les discuter, à interagir avec le jury. Le jury vérifiera le niveau des connaissances disponibles pour mettre en oeuvre l'enseignement de l'EPS dans tout type d'établissement scolaire du second degré. Tous les types d'enseignement, obligatoires, facultatifs et tous les dispositifs sportifs et artistiques sont concernés. L'animation de l'association sportive est incluse dans le cadre de l'interrogation.

APSA support l’oral 1 :
Epreuve de mise en situation professionnelle
CP1
Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée.
Relais Vitesse
Multibond / Pentabond
Javelot
Natation de vitesse

CP2
Adapter ses déplacements à des environnements variés, incertains.
Escalade
Course d'orientation

CP3
Réaliser une prestation corporelle à visée artistique ou acrobatique.
Gymnastique sportive
Danse
Arts du cirque

CP4
Conduire et maîtriser un affrontement individuel ou collectif.
Savate boxe française
Badminton
Rugby
Handball

CP5
Réaliser et orienter son activité physique en vue du développement et de l'entretien de soi.
Step
Musculation

Deuxième Épreuve d'admission : projet d’intervention professionnelle en contexte simulé, basé sur la pratique physique
  • Coefficient total de l’épreuve : 4

Cette épreuve vise à vérifier, d’une part, que le candidat est capable d’envisager son exercice professionnel dans différents contextes et registres d’intervention et, d’autre part, qu’il possède les capacités physiques nécessaires pour réaliser des prestations physiques dans les activités sportives et artistiques requises pour exercer le métier de professeur d’EPS. Elle prend appui sur un entretien portant sur un dossier fourni au candidat et sur trois prestations physiques.

1. L'entretien de spécialité
Développer un projet d'intervention professionnelle qui répond aux situations proposées par le jury.
Ces situations portent sur tous les niveaux de pratique rencontrés dans les établissements scolaires du second degré et doivent permettre au candidat de proposer un projet d’intervention sur l’activité d’apprentissage de l’élève afin de transformer sa conduite et notamment sa motricité.

  • Durée de préparation : 1 heure
  • Durée de l’entretien : 1 heure (exposé du candidat de 15 minutes maximum suivi d’un entretien avec les membres du jury)
  • Coefficient 2.

Entretien à partir d’un dossier numérique fourni au candidat relatif à l’APSA choisie comme activité de spécialité.
La tablette utilisée pour cet oral doit être considérée comme un outil de communication avec le jury.
Ses fonctions de base pour la lecture vidéo (ralenti, arrêt sur image, zoom) pourront être utilisées pour illustrer les propositions des candidats.

L’entretien de spécialité permet principalement d’apprécier la capacité d’analyse de la motricité d’un élève ou d’un groupe d’élèves dans l’activité physique de spécialité choisie par le candidat (cf. tableau " Liste des épreuves proposées aux candidats pour les prestations physiques et l’entretien de spécialité") au regard de la compétence attendue pour le niveau considéré (dans les programmes nationaux d’EPS) ou de la compétence estimée par le jury (pratique observée dans le cadre du sport scolaire ou d’une section sportive scolaire).
L’analyse attendue conduit à une proposition de projet d’intervention qui repose sur des situations d’apprentissage. Le jury apprécie également la capacité du candidat à se projeter dans un ou plusieurs autres contextes à des fins d’enseignement et ce, dans le cadre des interventions possibles d’un enseignant d’Éducation Physique et Sportive.
NB : En salle de préparation, le candidat dispose de la question posée par le jury, du dossier numérique (vidéo disponible sur une tablette avec les fonctions de base), des programmes de la discipline, des fiches ressources et des référentiels des épreuves des examens du second degré.

2. Pratique physique

  • La prestation physique de spécialité est dotée d'un coefficient 1.
  • Au terme des deux prestations physiques de polyvalence, le jury retiendra comme note finale la moyenne des deux notes qui sera dotée d’un coefficient 1.

2.1 Modalités pratiques
Au moment de l'inscription au concours, le candidat choisit une APSA dans chacune des quatre premières compétences propres à l'éducation physique et sportive (CP1 à CP4, présentes dans la liste des prestations physiques de la deuxième épreuve d'admission).
Parmi ces quatre APSA, il en retient une comme activité de spécialité, qui sera support de la prestation physique de spécialité et qui servira de référence pour la question initiale support de l’entretien de spécialité.
Des trois APSA restantes, deux d'entre elles sont tirées au sort par le jury, pour la réalisation des deux autres prestations physiques dites de polyvalence.
Elles sont notifiées sur la feuille de route remise par un représentant du directoire à chaque candidat lors de l'accueil de la session.
La notation sur 20 des prestations physiques de la deuxième épreuve d'admission se fait au 1/2 point (au 1/4 point le plus proche si une approximation est nécessaire).
L'évaluation de la prestation physique des candidats est celle constatée le jour du concours et ne peut se référer à un quelconque niveau de pratique préalable. Elle est appréciée dès la fin de l’appel de tous les candidats. Elle s'effectue sur la base du référentiel d'évaluation établi par le jury pour chaque APSA et pour la durée de la session.
Les prestations physiques sont organisées selon la réglementation de la fédération à laquelle appartient l'activité sportive concernée et se trouve complétée par les éléments inscrits dans la présente note.
Toute adaptation particulière et spécifique à une épreuve du CAPEPS, proposée pour des raisons techniques, s’applique sur l’intégralité de la session en cours.
La prestation physique de spécialité est dotée d'un coefficient 1.
Les prestations physiques tirées au sort, dites de polyvalence relèvent obligatoirement de deux compétences propres différentes et également distinctes de celle à laquelle appartient l'activité de spécialité choisie par le candidat. Les modalités d'organisation et de passation des prestations physiques et d'évaluation sont identiques à celles en vigueur pour la spécialité.
Au terme des deux prestations physiques de polyvalence, le jury retiendra comme note finale la moyenne des deux notes qui sera dotée d’un coefficient 1
.

2.2 Définition des épreuves
La réalisation de la meilleure performance motrice suppose de la part des candidats la construction de capacités liées à l’entraînement, l’appropriation de connaissances réglementaires précises et l’émergence d’attitudes spécifiques à ces formes de compétition (échauffement, tenue adaptée et réglementaire).
Un matériel adapté et spécifique participe le cas échéant à l’optimisation de la performance.
« L’évolution des attentes des concours rénovés a permis de faire évoluer les critères de l’évaluation pour identifier le niveau des connaissances, des capacités et des attitudes qui témoignent d’une prédisposition à vivre l’expérience progressive du métier tout en complétant un parcours de formation inachevé.
Le principe retenu de situer les bandeaux d’évaluation en s’appuyant sur les éléments des niveaux 3, 4 et 5 des programmes d’Éducation Physique et Sportive a sans nul doute permis de faire basculer des attentes d’expertise disciplinaire dans l’appréciation de pratiques approfondies et développées dans un parcours de formation mixte (universitaire et fédéral) » Rapport du jury 2014.
Pour faire ses choix le candidat pourra aisément se référer au rapport du jury pour se situer dans les quatre niveaux de prestation.
Par la démonstration, le candidat doit révéler des capacités physiques nécessaires à la réalisation des gestes professionnels requis pour exercer le métier de professeur d’EPS.
Les informations données permettent aux candidats de faire leur choix d’épreuves.
Toutes les épreuves s’appuient pour partie sur les règlements fédéraux des fédérations qui les organisent.
Les éléments d’évaluation donnés ne sont que des repères et le jury de la session garde toute autorité pour les ajuster en fonction des nécessités de fonctionnement, d’équité et de classement.
Pour chaque prestation physique, le candidat est évalué sur le plus haut niveau de pratique avéré le jour de l’épreuve. Un niveau 4 de la compétence attendu constitue une base à la construction des référentiels d’évaluation.
Pour faire ses choix le candidat pourra aisément se référer au rapport du jury pour se situer dans les quatre niveaux de prestation.

CP1
Epreuves physiques :
800 m / Javelot
800 m / Pentabond
Haies / Javelot
Haies / Pentabond
Natation de vitesse :
100 M dos / brasse
Natation de distance :
400 M NL

Apsa support de l'entretien :
Course de haies
Course de 1/2 fond
Multibond / Pentabond
Javelot
(Une APSA tirée au sort parmi les quatre)
Natation

CP2
Epreuves physiques :
Canoë-kayak
Course d'orientation
Escalade

Apsa support de l'entretien :
Canoë-kayak
Course d'orientation
Escalade

CP3
Epreuves physiques :
Gymnastique : sol, barres parallèles, asymétriques
Danse

Apsa support de l'entretien :
Gymnastique sportive
Danse

CP4
Epreuves physiques :
Judo
Lutte
Savate boxe française
Badminton
Tennis de table
Handball
Football
Rugby
Volley Ball
Basket Ball

Apsa support de l'entretien :
Judo, Lutte
Savate boxe française
Badminton
Tennis de table
Handball
Football
Rugby
VolleyBall
Basket Ball

 


 

Copyright © 2018 SNEP. Version 5 publiée le 8 mars 2018 - Mentions légales & Pub