Jeudi 13 décembre 18 | 05:35:42 

 
           

retraite@snepfsu.net
01.44.62.82.32

 

EDITO
Septembre 2018

Réforme des retraites : ensemble pour le maintien de bonnes  pensions

Le travail de négociation préparatoire à la nouvelle réforme des retraites est commencé depuis décembre 2017. ll est mené par M. Delevoye et devrait aboutir en fin d’année. Le gouvernement semble accompagner ce travail de négociations mais s’il procède à marche forcée comme pour les autres dossiers, on peut déjà s’inquiéter du résultat final.
La FSU, présente et active dans les commissions, souhaite le maintien du Code des Pensions lié au statut de la Fonction Publique  pour garantir une pension calculée sur l’indice détenu les 6 derniers mois, le maintien du droit à pension de réversion… Les actifs comme les retraités doivent avoir un bon niveau de vie. Le financement pour des retraites solidaires est réalisable car les richesses produites n’ont jamais été aussi élevées. Il est tout à fait possible de faire perdurer les systèmes de retraite actuels en répartissant mieux les profits, en supprimant les exonérations de cotisations patronales. Et il est nécessaire de redonner espoir à la jeune génération à qui l’on fait croire que la seule solution viable est d’individualiser la retraite en épargnant, et que chacun aura le juste retour de son travail. Le financement pour des retraites solidaires est possible.
Il faut bien sûr apporter des améliorations, renforcer les mécanismes de solidarité, veiller à préserver les avantages sociaux, les périodes de chômage, de maladie. Il va aussi faire valoir le temps passé aux études, aménager les fins de carrière et permettre le maintien en activité plutôt que la solution coûteuse de l’arrêt maladie.
La réforme Macron prône, quant à elle, le recours à la « contributivité » pure où  seules les périodes de travail cotisées compteraient pour la retraite. Les aléas de la vie ne seraient plus pris en compte par la solidarité. La volonté de mettre en place un système par points rendrait chacun responsable du montant de sa future pension. Ce serait la fin des luttes collectives et le retour au chacun pour soi. On pourrait soit -disant décider de son âge de départ, mais ce sera seulement valable pour les plus riches, les autres devront poursuivre leur activité pour avoir de quoi vivre. Et après ces dizaines d’années d’épargne, qui peut dire quelle sera en retour la valeur du point et le niveau de la pension. Il n’y aurait plus de visibilité sur l’âge de départ, ni sur le niveau de la pension.  C’est le cas des retraites complémentaires calculées sur la base de la valeur d’un point qui ne cesse de baisser.
La mise en place pour chaque salarié d’un compte individuel virtuel, les pensions définies en fonction de l’espérance de vie de la génération et de la hauteur du solde des points virtuels accumulés vont amener à une grande flexibilité. Ainsi chacun va devoir continuer à travailler et jusqu’à n’importe quel âge. Quelle confiance vont avoir les jeunes envers les vieux travailleurs qui leur prennent leur emploi ? Ne doit-on pas plutôt tendre vers une réduction du temps de travail, un meilleur partage des emplois afin de partir plus tôt et en bonne santé ? 
Cette nouvelle réforme va dans le même sens que les précédentes qui est la poursuite de la baisse des pensions, comme pour les salaires des fonctionnaires qui sont gelés ou peu réévalués.
Oui ensemble au sein du SNEP/FSU nous avons le devoir d’agir pour l’avenir de nos pensions !

Christine CHAFIOL

 

C'est dans l'actu

 
 
Les dés pipés de la consultation gouvernementale sur les retraites
 
LA RETRAITE, des droits à préserver et à conquérir
 
Retraites
Pour un scénario durable et solidaire
 

14ème rapport du Conseil d'orientation des retraites
Retraites : perspectives financières jusqu'en 2070

 
 
 

Communiqué FSU - Futur-es retraité-es : leur situation va se dégrader

 

 

Retraites : comprendre la réforme Macron, lutter avec la FSU pour développer les solidarités

 

La loi en préparation sur les retraites ne serait présentée qu’au deuxième semestre 2019, mais c’est dès maintenant que, suite aux premières annonces donnant les grandes lignes du projet, les salariés doivent s’emparer du dossier, intervenir, s’opposer et proposer des alternatives.
La FSU publie ici l’ensemble des documents qui détaillent les projets gouvernementaux ainsi que des compte rendus des réunions au haut commissariat à la réforme des retraites
Lire

 

 

Réforme des retraites 2014

 

Comprendre les règles / loi du 20 janvier 2014

La loi concernant la réforme des retraites a été publiée au Journal officiel du mardi 21 janvier 2014

 


 

Pétitions

 
 

Communiqués

 
 

Outils d'analyse

 


 

Contributions

 
 

 

 

 
 

Archives

 
Copyright © 2018 SNEP. Version 5 publiée le 8 mars 2018 - Mentions légales & Pub