Samedi 19 août 17 | 09:14:32 

 
         
  Carrière > Egalité (maj le 7/03/17)

 

Egalité H-F

Gagnons l'égalité femmes/hommes dans la fonction publique : toutes et tous dans l'action le 8 mars 2017
24/2/17, Appel unitaire

Malgré de nombreuses lois, malgré des décennies de combat, les femmes ne sont toujours pas considérées comme les égales des hommes dans les faits. En réalité, ici et ailleurs, les femmes doivent toujours se battre contre diverses formes de domination à tous les niveaux: travail, salaire, vie publique, vie privée, violences conjugales…

Lire


Dispersion des notes administratives et pédagogiques des agrégés EPS du 2nd degré promouvables en 2016 - 2017
22/2/17

Page réservée aux adhérents
comprenant :
- la Dispersion des notes pédagogiques 2015 - 2016 des agrégés EPS du 2nd degré utilisées pour l'avancement 2016 - 2017 par genre et par échelon

- la Dispersion des notes administratives 2015 - 2016 des agrégés EPS du 2nd degré utilisées pour l'avancement 2016 - 2017 par genre et par échelon

Page réservée aux adhérents comprenant :
- la Dispersion des notes 2015 - 2016 des agrégés toutes disciplines de l'enseignement supérieur utilisées pour l'avancement 2016-2017 par genre et par échelon


Femmes : arrêt à 16h34
15/11/16, par B. Chaisy

La journée du lundi 7 novembre 2016 a été marquée par une manifestation d’une forme nouvelle, venue d’Islande, consacrée à la revendication d’une égalité salariale entre les femmes et les hommes. A 16h34, un arrêt de travail réel ou symbolique a été observé par celles qui le souhaitaient pour marquer un « ras-le-bol » face à la situation profondément inégalitaire dans laquelle les femmes se trouvent, par le simple fait d’être femme, du point de vue des rémunérations. Si l’écart de rémunération cache d’autres inégalités, l’égalité salariale à statut et point d’indice égal dans la fonction publique cache également des inégalités moins visibles, qui s’avèrent finalement être des inégalités salariales déguisées.
L’Education Nationale n’est pas épargnée par cette inégalité même si elle prend des formes spécifiques de mieux en mieux identifiées. Exemples : le développement des heures supplémentaires qui a eu lieu sous le précédent quinquennat a aggravé les inégalités entre hommes et femmes puisque ceux-ci en assurent en volume beaucoup plus que les femmes. L’accès par exemple au corps des agrégés qui se fait sans barème, mais par l’intermédiaire d’un Curriculum Vitae et d’une lettre de motivation, montre depuis 30 ans l’inégalité entre hommes et femmes sur leurs promotions respectives.


Le SNEP-FSU vigilant sur toutes les inégalités, des commissaires paritaires acteurs dans toutes les académies
18/1/16, par B. Chaisy

Le SNEP-FSU dans toutes les académies exerce une vigilance accrue sur les questions de l’égalité professionnelle mais également sur différentes fonctions qui peuvent engendrer des inégalités dans la carrière. L’affectation en tant que TZR, par exemple, amène souvent à des retards d’inspection ou à des notes administratives jamais augmentées au-delà de 0,5 et pénalise souvent ces collègues. Et pourtant par exemple pour l’égalité professionnelle, cela devrait aller de soi pour les fonctionnaires d’Etat : même grilles, mêmes indices … mais au regard de ce que nous constatons cela n’est malheureusement pas le cas. En effet les évaluateurs reproduisent pour partie les mêmes stéréotypes dénoncés par un précédent rapport de l’inspection générale sur l’égalité garçons filles de 2013 que ce soit par exemple dans l’accès au corps des agrégés ou dans l’accès à la hors classe.
C’est la vigilance accrue et le travail revendicatif des commissaires paritaires dans nombre d’académies qui amènent l’administration à plus de vigilance sur cette question. Ce travail, les commissaires paritaires du SNEP-FSU le mènent et concourent chaque année à ce que ces inégalités soient prises en compte par l’administration : réajustement des notes trop anciennes, circulaire de rectorat à destination des chefs d’établissements sur la situation des TZR, statistiques par sexe pour les notes pédagogiques et administratives. Vous pouvez compter sur l’implication de tous les élus du SNEP-FSU pour contrer les inégalités.


Les promotions d’échelon : paradoxes et singularités
14/12/15, Statistiques réalisées (académie de Caen) par N. Charlier

Les lois républicaines et l’indépendance des fonctionnaires contribue souvent à considérer les carrières des enseignant-es unisexes. La réalité est plus complexe... Les statistiques suivies depuis près de 20 ans par le SNEP sur les carrières des PEPS de notre académie contredisent largement cette idée. De nombreux-euses sociologues ont d’ailleurs décrit les inégalités de carrières qui pèsent encore sur celles des femmes. Il est temps d’interroger cette vision angélique de nos déroulements de carrière et d’alerter sur son caractère souvent discriminatoire...

Lire la suite


Carrières : sans barème, les stéréotypes hommes-femmes jouent à plein !
5/10/15, par B. Chaisy

Le SNEP-FSU défend dans l’ensemble des opérations de gestion de carrière le traitement par des barèmes. Nous avons parfois des discussions avec des collègues qui défendent des promotions basées sur des responsabilités, sur le CV ; le barème étant souvent relégué à un objet ringard.
Il existe aujourd’hui une procédure non barèmée, basée sur la production d’un CV et d’une lettre de motivation : c’est l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude. Or pour cette procédure en EPS, nous pouvons en faire le bilan sur les 30 dernières années.
Sur 30 ans, 71,82 % d’hommes, 28,18% de femmes promues…. Alors que la profession EPS compte quasiment autant de femmes que d’hommes !

Comme nous le constatons, que ce soit à l’occasion d’un changement de corps comme ici ou pour un changement de grade, par exemple l’accès à la hors-classe, le bilan est le même : quand une procédure est non barèmée, ce sont les femmes qui trinquent et ce malgré nos interventions répétées. Cela peut faire un peu « vieux jeu » de réclamer des barèmes pour les procédures de gestion des personnels mais c’est un des moyens pour garantir la transparence et servir de référence pour tous. Sans barème, les stéréotypes et idées reçues jouent à plein...


Trajectoires et rapports de genre dans l’enseignement du second degré
1/9/14, rapport final par D Cau-Bareille, J. Jarty

Constatant des inégalités de carrières, de salaires, le groupe Femmes du Snes-Fsu voulait pouvoir analyser finement le quotidien du travail en examinant les enjeux spécifiques des rapports sociaux de sexe sur les conditions d'emploi et d'expérience au travail.
Répondre à ces exigences, c'était, au delà de l'identification des déterminants de l'oppression spécifique des femmes, déterminer quelles sont les caractéristiques qui vont jouer sur l'activité, leurs conséquences sur la santé, le mal vivre à son travail et surtout quelles sont les stratégies, les arbitrages, les effets à court/moyen/long terme de ce qui aurait été pointé...

Télécharger le rapport

 

Voir aussi Rubrique Péda -- Egalité H-F

 


 

Copyright © 2015 SNEP. Version 4 publiée le 18 septembre 2015 - Mentions légales & Pub