Mardi 21 novembre 17 | 07:14:00 

 
         
  Equipements > SNEP et politiques publiques > Rapport Cathala > L'analyse du SNEP
(maj le 13/12/15)

 

Rapport Cathala : L'analyse du SNEP

Paris, le 13 mai 2002

Le rapport CATHALA, sur la mise à disposition des installations pour l'enseignement de l'EPS, vient d'être rendu public.

Vous pouvez le télécharger ici (pdf, 143 Ko). Le SNEP, après avoir alerté depuis longtemps les décideurs publics sur les graves insuffisances des conditions matérielles dévolues au fonctionnement de l'EPS et du Sport Scolaire, a apprécié positivement la décision gouvernementale de confier à M. CATHALA, Député-Maire de Créteil (94), une mission sur ces questions ; il avait d'ailleurs présenté 10 propositions au Rapporteur, susceptibles de transformer positivement la situation actuelle.

La lecture du rapport, dont la rédaction a été précipitée, montre que les analyses et propositions du SNEP ont été largement entendues, même si leur prise en compte se fait quelques fois à minima.

Sur le constat, le SNEP retrouve largement les idées qu'il développe et qui sont enfin reconnues, telles que les disparités géographiques, qui interdisent aux jeunes de bénéficier de conditions de formation comparables, l'impossibilité pour la plupart des établissements d'appliquer la totalité des programmes officiels, les insuffisances juridiques et institutionnelles qui aboutissent trop souvent à des conflits et des blocages.

Sont aussi pointés, à juste titre :
Le manque d'installations couvertes - l'éloignement de ces installations réduisant les horaires d'EPS du fait des déplacements - l'absence de piscines aboutissant à ce qu'un jeune sur cinq sort de la scolarité obligatoire sans savoir nager (un sur trois selon le SNEP), les problèmes de sécurité…

De plus, les installations sportives actuelles sont particulièrement vieillissantes et leur fonctionnalité n'est pas en rapport avec les besoins de l'EPS. Il est donc nécessaire de prévoir une réhabilitation du parc existant ainsi que la création de nombreuses installations couvertes et de piscines répondant aux exigences de fonctionnalité de l'EPS - mais aussi d'autres types de pratiques mal prises en compte.

Concernant les propositions, le SNEP partage l'exigence d'une contribution financière de l'Etat dans le cadre des contrats de plans état - régions pour la création et la réhabilitation d'équipements sportifs, un conventionnement obligatoire impliquant une participation aux frais de fonctionnement, la nécessaire priorité de l'EPS dans la confection des emplois du temps, la mise en place de référentiels normatifs permettant l'application optimale (et non minimale) des programmes d'EPS, la réalisation de salles spécifiques pour l'EPS à l'intérieur de l'établissement lors de toute création ou rénovation de collège ou lycée.

Par contre, le SNEP considère que les collectivités de rattachement (Départements pour les collèges et Régions pour les lycées) doivent rester responsables de la mise à disposition des installations nécessaires à l'EPS, cette nécessité devant être renforcée par la loi.

Le SNEP, qui a d'ores et déjà décidé la mise en place d'un observatoire national des politiques publiques en matière d'enseignement de l'EPS, portera les exigences découlant du rapport CATHALA auprès des futurs gouvernements et appelle les établissements à exprimer leurs besoins en s'appuyant sur l'ensemble des éléments du rapport.

 


 

Copyright © 2015 SNEP. Version 4 publiée le 18 septembre 2015 - Mentions légales & Pub