Samedi 19 août 17 | 09:20:08 

 
         
   Equipements > SNEP et politiques publiques > Les revendications du SNEP
  
(maj le 24/11/13)

 

Des salles de "classe" pour l’EPS !

C'est un droit indiscutable pour les élèves et leurs familles.
C'est une nécessité absolue pour que les enseignants d'EPS exercent pleinement leur mission de service public d'enseignement dans le respect des programmes et horaires officiels.
C'est un devoir pour les pouvoirs publics qui doivent être garants de la qualité du service public d'enseignement obligatoire.

Cela implique :

1. D'avoir autant d'unités pédagogiques que de sections EPS susceptibles de travailler en même temps, à savoir :

Un espace défini, aménagé, permettant d'enseigner une APSA à une section (classe, groupe), dans le respect des exigences fonctionnelles de l'EPS, sans être gêné par une autre section EPS.
Par exemple, pour un collège de 600 élèves et 24 sections qui doit dispenser 78 heures d'EPS hebdomadaires (24h aux 6 classes de 6ème et 54h aux 6 classes de 5ème, de 4ème et de 3ème) et est ouvert 32h par semaine (4 jours à 7h et 4h une matinée), le calcul se fera comme suit :

78h/32h = 2,43 soit 3 unités d'enseignement pour l'EPS à chaque heure de la semaine

A ce calcul il faut bien sûr ajouter les créneaux nécessaires aux entraînements et compétitions d'AS pour chaque activité. Faites vos comptes en adaptant les chiffres à la réalité de votre établissement !

2. De disposer d'installations suffisamment variées

Pour que tous les groupes d'activités définis dans les programmes collèges et lycées, puissent être abordés au cours des cycles de la scolarité.

Ainsi, un établissement de dimension moyenne (collège 600 – lycée 900) doit disposer à temps plein durant les heures scolarisés :

  • d'une grande salle (plus de 1000m²),
  • d'au moins une salle semi-spécialisée (au moins 300 m²),
  • d'installations pour l'athlétisme et les grands jeux (grands terrains).
  • Il doit avoir la possibilité d'accéder à une piscine (bassin complet) par période de 10-12 séances pour chaque section, par niveau de classe, et de se déplacer dans des conditions comparables sur des sites naturels pour les activités physiques de pleine nature (sorties, stages).
    Ces exigences seront modulées en fonction de la taille de l'établissement et selon le principe : 1 section – 1 enseignant – 1 espace.

Une étude des programmes d'EPS effectuée par l'Inspection pédagogique conclut qu'environ deux tiers du temps d'enseignement doit se dérouler dans des installations couvertes : il faut en tenir compte.

3. De disposer d'installations intra-muros ou à proximité immédiate

C'est indispensable pour que la totalité des horaires d'EPS soit respectée. A défaut, d'installations intra-muros, qui est la meilleure solution, les installations proches de l'EPLE (10 minutes aller-retour), doivent être disponibles et fonctionnelles à chaque fois qu'un cours d'EPS doit y être dispensé.

Ce sont les Conseils Généraux (pour les collèges) et Régionaux (pour les lycées) qui doivent "mettre à disposition" ces installations pour l'EPS (y compris, si l'EPLE ne dispose pas d'installations intra-muros, par conventions avec des communes ou groupements de communes propriétaires).

Se référer : à la circulaire interministérielle du 9 mars 1992 ; à l'arrêt du Conseil d'Etat du 10 janvier 1994 ; à l'article 40 de la loi sur le sport 2000-627 du 6 juillet 2000.

Quant au respect des programmes et horaires officiels c'est au Ministère de l'Education Nationale, à tous ses niveaux, de s'en porter garant.

Martine LE FERRAND

 


 

Copyright © 2015 SNEP. Version 4 publiée le 18 septembre 2015 - Mentions légales & Pub