Mardi 11 août 20 | 00:43:13 

 
           

 

NOUS CONTACTER

claire.pontais@snepfsu.net

 Formation des enseignants > Etudiants > Année 2011 (maj le 20/12/15)

 

Etudiants

Année 2011


CLES, l'intersyndicale s'adresse à Chatel
Le 12/12/11

Le SNEP, le SNES, le SNESUP, le SNUEP et le SNUIPP demande la suppression des exigences du CLES pour être nommé fonctionnaire stagiaire
Lire


CLES : premier recul et assouplissement de la règle
Le 12/11/11

Pour être nommés fonctionnaires stagiaires, les lauréats des concours doivent non seulement avoir leur master, mais aussi fournir deux certifications supplémentaires (payantes) : le CLES de Langue Vivante niveau 2 et le C2i2e. Or, les conditions ne sont pas du tout réunies pour cela. En STAPS, environ 70% des étudiants sont en difficulté pour les fournir. Depuis 2 ans, le SNEP demande la suppression de ces exigences qui devraient être intégrées au master et, a minima, un moratoire de 5 ans.

Le ministère de l’Education nationale vient d’assouplir la règle.

« Ainsi, dès lors que les candidats, titulaires d'un master, présentent un relevé de notes qui atteste de la validation de crédits dans une langue vivante étrangère, ils n'ont pas à justifier du CLES2. Toutefois, ces crédits de langue vivante étrangère ne doivent pas avoir été obtenus par compensation. »
Consulter ce lien

C’est un premier recul. Le ministère admet enfin qu’il y a un problème. Un certain nombre d’étudiants sont soulagés. Cependant, un grand nombre de candidats, notamment les redoublants et les candidats libres, ne peuvent toujours pas justifier de crédits de LV. De plus, cela ne règle aucun problème de fond (le niveau de LV réel des étudiants, la formation professionnelle pour enseigner les LV en primaire, coût des certifications, etc.).
Le SNEP continue de demander la suppression de ces exigences hors master. La FSU relance une nouvelle pétition sur ce sujet.

Claire PONTAIS


Master : Professionnalisation des formations pour les étudiants se destinant aux métiers de l'enseignement
C. n° 2011-157 du 14-9-2011

Cette circulaire a pour objet de présenter l'organisation des stages pour les étudiants se destinant aux métiers de l'enseignement. Elle concerne les étudiants inscrits en master et les étudiants déjà titulaires d'un master, préparant l'un des concours de recrutement de professeur, de documentaliste ou de conseiller principal d'éducation (CPE).
Elle présente également les principes généraux d'organisation des parcours alternés de master destinés aux étudiants désirant acquérir leur diplôme national de master au sein de parcours de formation alternés de master ou par la voie de l'apprentissage.
Dans le cadre de la préparation des concours de recrutement, les étudiants peuvent, grâce à des stages, se familiariser avec les différentes dimensions du métier d'enseignant, de documentaliste ou de CPE.


Extrait :
"2. Conditions d'attribution des stages en responsabilité
Les stages en responsabilité sont destinés aux étudiants inscrits en deuxième année de master ou à ceux qui, déjà titulaires d'un master, sont inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur et préparent un concours de professeur, de documentaliste ou de CPE.
Ces stages sont prioritairement ouverts aux candidats admissibles aux concours mentionnés.

Pendant le stage en responsabilité, les étudiants ont la qualité d'agents contractuels de droit public. Dans ce cadre, les stages en responsabilité donnent lieu à l'établissement d'un contrat pris en application de l'article 6-2e alinéa de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'État et sont rémunérés sur la base d'un montant hebdomadaire brut de 495,44 euros pour une quotité de service identique à celle des personnels titulaires.
Ce contrat est également conclu sur le fondement des dispositions du décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 relatif aux dispositions générales applicables aux agents non titulaires de l'État et du régime général de la sécurité sociale, en application de l'article 2 du décret du 17 janvier 1986.

4 - Expérimentation du master en alternance
Les établissements d'enseignement supérieur peuvent proposer d'acquérir un master intégrant une préparation aux concours de l'enseignement via la modalité de l'alternance dans le cadre de conventions avec les recteurs d'académie.
Cette modalité peut se présenter sous la forme d'une offre de parcours alternés au sein de masters existants ou relever de la voie de l'apprentissage.

 


 

Copyright © 2018 SNEP. Version 5 publiée le 8 mars 2018 - Mentions légales & Pub