|

Candidats admissibles au CAPEPS
et n’ayant pas le CLES et/ou C2i2e

 

De nombreux candidats admissibles au CAPEPS n’ont pas les exigences du CLES ni du C2i2e, malgré l’assouplissement accordé par le ministère en novembre.
C’est le cas notamment de la plupart des candidats libres, qui ont obtenu leur master avant que ces certifications soient exigées, n’ont pas reçu les enseignements adéquats et/ou sont dans l’incapacité de prouver qu’ils ont eu les UE de LV sans compensation.

 (Voir la règle sur le site du ministère, en bas de page « réponses aux questions les plus courantes » http://www.education.gouv.fr/cid55698/certificat-de-langue-exige-deslaureats-aux-concours-a-compter-de-la-session-2012.html)

Nous recevons beaucoup de messages d’étudiants qui cherchent mais ne trouvent aucune solution.
Si rien ne bouge, nous aurons donc probablement à a rentrée un grand nombre de reçus au concours qui ne satisferont pas aux exigences. C’est totalement injuste et assez ubuesque au moment où le vivier pour devenir enseignants diminue fortement ! 

Que faire ?

Du côté syndical, nous continuons de « harceler » le ministère, comme nous le faisons depuis 3 ans et il n’y a maintenant que lui pour défendre coûte que coûte ces exigences. Les syndicats estime qu’un master est une exigence suffisante, la CPU, la CDIUFM, la C3DSTAPS, mais aussi le rapport Jolion (comité de suivi des masters), le rapport Grosperrin (député UMP), la commission CLES elle-même ont tous pointé les problèmes que ces certifications posent et les inégalités qu’elles produisant.  
Tout en refusant de modifier le décret, le ministère a fini par assouplir les règles (avoir obtenu des UE pendant le cursus sans compensation)  mais cela crée de nouvelles inégalités notamment avec les candidats libres, soit pour des raisons financières (400 euros), soit parce que les universités elles-mêmes sont dans l’incapacité de proposer des formations ou même les sessions d’examen pour le CLES et C2i2e.

Nous allons à nouveau écrire au ministère pour lui dire que nous nous battrons à la rentrée 2012 pour que tout reçu au CAPEPS puisse prendre son poste  de fonctionnaire stagiaire et que nous n’accepterons aucun refus pour cause de CLES ou C2i2e.

De votre côté, nous vous conseillons trois choses :

Signer la pétition :  http://www.moratoireclesc2i.org/

Ecrire au service des concours du ministère: sec.santana@education.gouv.fr .
en expliquant votre cas : impossibilité d’avoir les certifications pour x raisons (pas d’enseignement de LV suffisant dans le master, pas de possibilité de passer le CLES ou le C2i2e dans votre université, raisons financières, éloignement de l’université, incompatibilité avec un poste de contractuel, etc…).

Ecrire à votre député ou lui demander un rendez-vous : qui lui peut intervenir au plan politique pour demander au gouvernement de régler cette situation injuste. La période pré-électorale (présidentielles et législatives) peut amener des changements sur ce dossier.

En attendant, nous conseillons aux admissibles de consacrer tout leur temps à la préparation des oraux du CAPEPS et au mémoire de master et leur souhaitons de réussir !

Claire Pontais,
responsable formation SNEP-FSU
claire.pontais@snepfsu.net