Accueil

Dossier spécial programmes

Des nouveaux programmes d’EPS !

Le SNEP-FSU lance 10 journées d’étude pour présenter à la profession ses hypothèses sur des nouveaux programmes d’EPS. Retrouver dans ce dossier l’ensemble des propositions du SNEP-FSU sur les programmes.

Pour engager un travail pour une EPS de qualité, le SNEP-FSU a réalisé 10 propositions pour un programme pour une EPS de qualité. Ces propositions sont autant de conditions à réunir pour créer un nouvel élan disciplinaire.

Notre travail a consisté à la fois à faire des propositions sur l’écriture de la contribution de notre discipline pour le socle : lire les propositions du volet 2, et dans le même temps, à proposer un nouveau cadre d’écriture des programmes. Celui-ci est constitué de 4 hypothèses sur le cadre d’écriture des nouveaux programmes d’EPS :

    1. Définition de l’EPS comme l’étude des APSA
    2. En finir avec l’approche par niveau (compétence curriculaire). Les compétences visées pour les élèves sont les mêmes, mais ce sont les contraintes didactiques qui organisent les apprentissages
      Pour aller plus loin : Daniel Bouthier (prof. d’université, Bordeaux) – vers une conception spiralaire des curriculums de formation à l’école (télécharger le pdf).
    3. Quatre éléments de conceptualisation et d’organisation :
      • Les savoirs-clés à étudier
      • Les démarches d’apprentissage
      • Les expériences fortes à vivre dans les APSA
      • La contribution à des grandes questions de société (santé, citoyenneté…)
    4. Réfléchir à une autre articulation entre polyvalence, approfondissement et découverte.

Retrouvez la présentation des hypothèses « Quel programme pour une EPS de qualité ? » Christian Couturier (télécharger le pdf)

La question des contenus ne peut être séparée d’une réflexion sur les structures. Nous avons proposé, à destination du Conseil Supérieur des Programmes, plusieurs textes sur l’organisation et la définition de l’EPS en collège, à l’école primaire.

Pour finir nous avons réalisé, avec le soutien de collègues, des propositions dans plusieurs APSA :

  • Acrosport : Claude Berthelot
  • Badminton : Léo Cantié, Alain Goudard
  • CO : Nicolas Verbois
  • Volley : Serge Eloi
  • Volley : Annabelle Contin
  • Athlé : Relais / Haies Ysabelle Humbert, Edith Tua
  • Danse : Sylvaine Duboz, Françoise Torrent
  • Hand : Pascale Jeannin, Bruno Cremonesi
  • Natation : Alain Catteau, Nina Charlier, Robillard Bruno
  • Rugby : Serge Reitchess, Gilles Uhlrich, Gilles Mallet

C’est sur la base de l’ensemble de ces productions que le SNEP se lance à la rencontre de la profession pour continuer d’enrichir, de débattre des propositions. Une démarche qui vise avant tout à réaffirmer que le métier et  l’EPS ne peuvent pas se faire sans ses acteurs principaux, les professeurs d’EPS !

Pour aller plus loin : le Centre EPS, en 2008, a réalisé un travail dans 6 APSA (danse, natation, volley, Haies, foot, hand) pour mieux identifier les contenus à enseigner. Une réflexion riche à découvrir ou redécouvrir…

Une réflexion au sujet de « Accueil »

  1. Bonjour,
    Pour refonder des programmes ils faut partir a la fois de la realite du terrain et du socle commun. Il ne fauit pas refaire en tous les cas ce qui a ete fait avec les programmes actuels. Qui peut dire honnetement que tous nos eleves peuvent arriver au niveau 2 en college ? (a plus forte raison avec des conditions d’enseignement tres variables d’un endroit a l’autre). Quelle logique entre le niveau 2 et le niveau 3 ? Les savoirs-faire exiges au N3 sont souvent plus faciles que ceux du N2…Arretons cette logique cumulative des acquisitions en EPS.
    Je pense qu’avec 3 niveaux sur toute la scolarite ce serait deja pas mal. Et puis avoir plutot des grilles de competence a valider (sans tomber dans des exces de croix a cocher….) sans la sacro-sainte note sur 20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *