Programmes – Réécriture

Les courriers du SNEP-FSU

 


 

Dossier spécial programmes

Des nouveaux programmes d’EPS !

Le SNEP-FSU lance 10 journées d’étude pour présenter à la profession ses hypothèses sur des nouveaux programmes d’EPS. Retrouver dans ce dossier l’ensemble des propositions du SNEP-FSU sur les programmes.

Pour engager un travail pour une EPS de qualité, le SNEP-FSU a réalisé 10 propositions pour un programme pour une EPS de qualité. Ces propositions sont autant de conditions à réunir pour créer un nouvel élan disciplinaire.

Notre travail a consisté à la fois à faire des propositions sur l’écriture de la contribution de notre discipline pour le socle : lire les propositions du volet 2, et dans le même temps, à proposer un nouveau cadre d’écriture des programmes. Celui-ci est constitué de 4 hypothèses sur le cadre d’écriture des nouveaux programmes d’EPS :

    1. Définition de l’EPS comme l’étude des APSA
    2. En finir avec l’approche par niveau (compétence curriculaire). Les compétences visées pour les élèves sont les mêmes, mais ce sont les contraintes didactiques qui organisent les apprentissages
      Pour aller plus loin : Daniel Bouthier (prof. d’université, Bordeaux) – vers une conception spiralaire des curriculums de formation à l’école (télécharger le pdf).
    3. Quatre éléments de conceptualisation et d’organisation :
      • Les savoirs-clés à étudier
      • Les démarches d’apprentissage
      • Les expériences fortes à vivre dans les APSA
      • La contribution à des grandes questions de société (santé, citoyenneté…)
    4. Réfléchir à une autre articulation entre polyvalence, approfondissement et découverte.

Retrouvez la présentation des hypothèses « Quel programme pour une EPS de qualité ? » Christian Couturier (télécharger le pdf)

La question des contenus ne peut être séparée d’une réflexion sur les structures. Nous avons proposé, à destination du Conseil Supérieur des Programmes, plusieurs textes sur l’organisation et la définition de l’EPS en collège, à l’école primaire.

Pour finir nous avons réalisé, avec le soutien de collègues, des propositions dans plusieurs APSA :

  • Acrosport : Claude Berthelot
  • Badminton : Léo Cantié, Alain Goudard
  • CO : Nicolas Verbois
  • Volley : Serge Eloi
  • Volley : Annabelle Contin
  • Athlé : Relais / Haies Ysabelle Humbert, Edith Tua
  • Athlé : Demi-fond Emmanuel Testud (académie de Clermont)
  • Danse : Sylvaine Duboz, Françoise Torrent
  • Hand : Pascale Jeannin, Bruno Cremonesi
  • Natation : Alain Catteau, Nina Charlier, Robillard Bruno
  • Rugby : Serge Reitchess, Gilles Uhlrich, Gilles Mallet

C’est sur la base de l’ensemble de ces productions que le SNEP se lance à la rencontre de la profession pour continuer d’enrichir, de débattre des propositions. Une démarche qui vise avant tout à réaffirmer que le métier et  l’EPS ne peuvent pas se faire sans ses acteurs principaux, les professeurs d’EPS !

Pour aller plus loin : le Centre EPS, en 2008, a réalisé un travail dans 6 APSA (danse, natation, volley, Haies, foot, hand) pour mieux identifier les contenus à enseigner. Une réflexion riche à découvrir ou redécouvrir…


Le SNEP est dans une double démarche. D’une part travailler, avec la profession (travail engagé depuis 2 ans, voir par exemple notre dernier colloque), à la définition des contenus d’enseignement ambitieux et réalisables. D’autre part intervenir auprès des décideurs (CSP, DGESCO) pour, dans la logique institutionnelle du moment, écrire du mieux possible ce qui concerne l’EPS. Pour l’heure, vous trouverez ci-joint la contribution de l’EPS au socle commun.

contrib


PRÉSENTATION

L’enjeu d’une réécriture des programmes est de mieux penser la formation de tous-tes en EPS, dans le cadre de la refondation de l’Ecole.

Alors que le projet de redéfinir le socle et les programmes a été annoncé, nous ne pourrons accepter un simple replâtrage de l’existant. Nous devons avoir de l’ambition pour les générations à venir et sortir de certains discours qui ont cours dans notre discipline depuis plus de trente ans et qui bloquent toute réflexion. Et il ne suffit pas de prononcer quelques mots fétiches (compétence ou approche par compétence…) pour donner corps à un véritable projet novateur.

Le SNEP se prononce aujourd’hui pour un véritable droit d’inventaire (nous venons de l’entamer avec l’enquête faite auprès de la profession qui montre le décalage entre les textes réglementaires actuels concernant l’EPS et la perception des enseignants des exigences du terrain). Mais nous voulons surtout de réelles avancées dans le projet éducatif. Les « concertations » de 2012 avaient mis en avant des points d’accord notables qu’il faut maintenant concrétiser dans un véritable « curriculum » qui ne repose pas sur des modifications à la marge du socle et, pour ce qui nous concerne, des programmes d’EPS actuels.

L’EPS, à travers son syndicat, explore ici quelques pistes qui, nous l’espérons, peuvent avoir un écho dans d’autres disciplines.

Vous trouverez ainsi plusieurs fiches « méthodologiques » à la suite de cet affichage de nos attentes. Ces fiches sont interdépendantes les unes des autres et renvoient à une conception renouvelée de ce que l’on peut appeler aujourd’hui un curriculum.

FICHE 1 : la proposition d’un nouveau cadre d’écriture des programmes
FICHE 2 : la culture dite de « référence »
FICHE 3 : les choix pour sélectionner les objets culturels
FICHE 4 : l’identité de la discipline et la notion « d’étude »
FICHE 5 : la notion de performance scolaire (l’autre face de la compétence)
FICHE 6 : quelques pistes et propositions de la maternelle au lycée
FICHE 7 : propositions plus précises pour l’école maternelle et primaire
FICHE 8 : quelle EPS au collège ?

Ceci est bien entendu discutable, et nous souhaitons justement cette discussion, condition préalable à des choix fondés et donc les moins implicites possible.

Nous souhaiterions connaitre le point de vue du CSP sur notre réflexion.

 

Télécharger le dossier complet (1 fiche de présentation +8 fiches méthodologiques)

2 réflexions au sujet de « Programmes – Réécriture »

  1. Ping : EPS : une nouvelle approche des programmes en débat « CORPUS

  2. Bonjour,
    Une réaction rapide à propos de la fiche n°4…
    Il me semble que les termes proposés sont chargés de significations. Ainsi, est utilisé indifféremment « registre d’activités » puis plus loin « composante ». Il me semble, pour travailler sur ces aspects depuis un bout de temps qu’il convient de réaliser un choix et s’y tenir.
    Daniel Bouthier (puisque visiblement la description de cette fiche s’appuie sur ses propositions) parle de composantes de l’action sportive en reprenant les différents aspects envisagés dans la fiche (1989, 1993,2013). Certainement faut-il conserver cette qualification. D’autant que le concept de registre est aussi qualifié ailleurs autour de la définition de Martinand qui évoque la notion de registre de technicité. Nous avons proposé en travaillant sur ces aspects avec S. Eloi (Eloi, Uhlrich, 2011, eJRIEPS, 23) de distinguer dans l’activité du pratiquant 4 registres de technicités en sport (de maîtrise = position du pratiquant, de participation = position dans les autres rôles sociaux , de lecture = position de prise d’information, de transformation = position d’innovateur dans la pratique). Cette proposition recoupe assez ce qui est envisagé comme nouveau cadre de réflexion en fiche 1….
    Du coup, « registre d’activité » semble très mal employé. On peut éventuellement parler de registre dans l’activité (activité envisagée au sens de Léontiev dans l’emboîtement activité/action/opération….
    Pour finir, puisque nous sommes ambitieux pourquoi justement ne pas remettre en question la notion d’APSA qui une fois encore n’a pas de sens si on se réfère à ce qui a été dit juste avant. L’activité correspond à l’engagement d’un sujet, sa réalisation en propre. La pratique correspond davantage à la description des sports (Durey & Bouthier, 1993). Peut être faut-il donc évoquer les Pratiques Physiques Sportives et Artistiques plutôt que les APSA. Voilà, quelques commentaires. Je n sais pas si c’est utile mais bon ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *